Inscrire la Forêt dans son environnement

La Forêt de Soignes n’est pas un espace isolé ; elle doit s’intégrer harmonieusement dans un environnement plus vaste. C’est pourquoi des voies de communication destinées aussi bien aux visiteurs qu’à la flore et à la faune ont été mises en place. Ensemble, ces voies de communication forment un nouveau réseau de loisirs. Ce réseau renforce le lien entre les divers sentiers et pistes à l’intérieur de la Forêt de Soignes et les réseaux existants à l’extérieur de celle-ci. Faisant plus que jamais de la Forêt de Soignes un paradis pour cyclistes, promeneurs et cavaliers.

Désormais, la Forêt est également mieux reliée aux espaces verts de son voisinage tels que les vallées de la Voer, de la Lasne, de l’IJse, de la Woluwe, de l’Argentine, ou encore la Forêt de Meerdael et le Bois de Halle. D’importants aménagements ont été réalisés à cette fin entre Hoeilaart et Overijse, sur les anciennes terres arables de Koedal et de Smeyberg. Les premiers arbres y ont été plantés en 2008. Le résultat ne s’est pas fait attendre : le tarier pâtre et le chevreuil n’ont pas tardé à conquérir ces nouveaux territoires. Le site s’est rapidement mué en paysage semi-ouvert composé de pâturages, de bosquets, d’arbustes, de haies, de talus boisés.