La Forêt de Soignes candidate officielle au patrimoine mondial

Le 27 janvier 2016, les trois régions se sont officiellement portées candidates à Paris pour faire inscrire certaines zones de la Forêt de Soignes au patrimoine mondial. À Paris, Philippe Potjes, le représentant belge auprès de l’UNESCO, a signé le dossier de candidature.

© Ken Clijmans

© Ken Clijmans

Depuis la fin janvier 2015, des parties de la Forêt de Soignes trônent sur la liste restreinte de 33 forêts de hêtres intactes. L’Unesco veut compléter le réseau européen de forêts de hêtres authentiques, après avoir reconnu précédemment des forêts dans les Carpates et en Allemagne. Outre la Forêt de Soignes en Belgique, des forêts en Albanie, Slovénie, Roumanie, Italie, Pologne, Autriche, Croatie, Bulgarie, Slovaquie, Ukraine et Espagne pourraient également être reconnues.

Le 27 février, à l’occasion d’une cérémonie officielle à Paris, les ambassadeurs auprès de l’UNESCO des 13 pays concernés ont signé le dossier de reconnaissance commun en présence de la directrice du World Heritage Center, Mechtild Rössler. Avec cinq secteurs de la Forêt de Soignes, les trois régions belges visent, elles aussi, une inscription au palmarès mondial.

Dans le courant de l’année 2016, les inspecteurs de l’Unesco effectueront des visites de terrain dans tous les pays candidats. Des collaborateurs des trois régions se chargeront de préparer minutieusement la visite à la Forêt de Soignes. C’est en 2017 qu’on attend la décision définitive de l’Unesco quant aux régions qui seront inscrites au patrimoine mondial.