Le château de Trois-Fontaines sera rénové

Le château de Trois-Fontaines d’Auderghem gît à l’état de ruines et d’abandon depuis maintes années. Une situation qui devrait changer prochainement, le permis de rénovation ayant été délivré. 

Chateau Trois-Fontaines

Chateau Trois-Fontaines

Trois-Fontaines vit le jour en 1329, ce qui en fait le plus vieux monument de la Forêt de Soignes. Le bâtiment central, érigé en 1410, est encore parfaitement intact. Au Moyen Âge, Trois-Fontaines constituait la « prison forestière » d’Auderghem où croupissaient les voleurs, braconniers et malandrins appréhendés en Forêt de Soignes. Le château devint ensuite le quartier général du garde et du juge forestier du domaine, et servit de demeure aux gardes forestiers de la Forêt de Soignes et à leurs familles jusqu’en 1972.

À l’abandon

Après une restauration entreprise dans les années 1970, le château accueille des expositions. Le domaine cesse d’être exploité en 1999, le monument protégé étant à l’abandon depuis. La stabilité du château est en outre compromise à cause de la mérule qui endommage la ferme de toiture.

Rénovation du toit

Les Amis de la Forêt de Soignes et la commune d’Auderghem tirent la sonnette d’alarme depuis plusieurs années. Quelques réparations d’urgence ont été effectuées en 2015 ; et en novembre de la même année, la Région de Bruxelles-Capitale introduit une demande permis. Le permis d’urbanisme pour la rénovation du toit a récemment été délivré.

La première phase des travaux de rénovation est donc amorcée. La Région de Bruxelles-Capitale va réparer le revêtement de toiture et reconstruire partiellement la structure du toit et les six lucarnes, tandis que l’étanchéité et l’évacuation des eaux seront contrôlées.

Le reste du bâtiment sera rénové lors d’une deuxième phase, ces interventions devant éviter que le château ne tombe davantage en ruines. À terme, le château de Trois-Fontaines pourra être relié au site du Rouge-Cloître et au Jardin botanique Jean Massart.