Actualités

Mai 2018 – L’ancien Hippodrome de Groenendaal subit une métamorphose

La construction de l’ecoduc de Groenendaal a été achevée début mai 2018. Simultanément, l’ancienne champ de courses, située à côté de l’entrée du pont, a subi un changement complet.

Depuis le 30 mai, un troupeau de 12 Highlands pâture quelque 24 hectares (soit 48 terrains de football) de prairie, de friche et de forêt du côté ouest de l’écoduc. Ces bovins survivent de manière autonome dans la nature. Ils maintiennent le paysage semi-ouvert en coupant la végétation ligneuse, en la mangeant et en la piétinant lorsqu’elle est en phase de germination. En ouvrant le tapis de verdure fermé, ils stimulent en même temps le développement de toutes sortes de plantes herbacées et ligneuses. Ils dispersent en outre les semences par le biais de leur fourrure et de leur fumier. Leurs déjections ne contenant aucun médicament, les champignons et les coprophages peuvent en profiter pleinement.

En 2017 et 2018, quelque 10.500 arbres et arbustes ont été plantés aux abords de l’écoduc. Des essences plantées telles que le viorne obier (Viburnum opulus), le cornouiller sanguin (Cornus sanguinea), le sorbier des oiseleurs (Sorbus aucuparia) et l’érable champêtre (Acer campestre), fournissent de la nourriture aux insectes, aux oiseaux et aux mammifères. Avec l’aide des Highlands, ils vont se disperser naturellement dans les années à venir et transformer l’ancien hippodrome de Groenendael en un paysage de prairie semi-ouverte, avec des lisières riches en espèces qui contribuent à favoriser la biodiversité de la Forêt de Soignes.

Des clôtures à faune ont été installées sur un total de 24 kilomètres le long du R0 (ring autour de Bruxelles) et de la E411 qui traversent la Forêt de Soignes. Cette clôture relie plusieurs lieux de traversée en dessous (écotunnels et tuyaux pour la faune) et au-dessus de ces autoroutes (écoduc et pont entre les arbres). La clôture remplit une double fonction: guider les animaux vers des lieux de traversées sécurisés et créer une situation sécurisée pour le trafic, pour les dizaines de milliers d’automobilistes qui traversent chaque jour la Forêt de Soignes. La clôture, de deux mètres de haut, est enfouie dans le sol, et pourvue de treillis à fines mailles dans le bas et d’écrans à amphibiens aux entrées de l’écoduc. C’est ainsi que nous arrivons à guider les différentes espèces dans la bonne direction.

28 Juillet 2017 – Des graffitis d’animaux donnent des couleurs au futur Ecoduc de Groenendael

© Life+OZON

Les travaux de construction de l’Ecoduc de Groenendael continuent même pendant les vacances d’été. Les partenaires du projet ont invité l’artiste graffiti DZIA pour s’occuper du pilier central en béton qui mesure 60 mètres sur 6 . Le résultat montre quelques animaux qui bénéficieront du passage naturel de la forêt de Soignes. Les automobilistes pourront bientôt admirer les graffitis.

Savoir plus…

17 Juillet 2017 – Travaux de terrassement

Les travaux de terrassement à côté de l’ecoduc sont déjà bien entamé. Des milliers de m³ de sol vont aider à faire une bonne connection entre le pont et le terrain de l’ancien hippodrome de Groenendael. La pente vers l’ecoduc ne peut pas être trop raide. Elle sera d’environ 7%, ce qui est praticable pour toutes les espèces animales. Les travaux continuent pendant le mois de juillet.

19 Juin 2017 – Blogspot Sylva brosella

Les forestiers passionnés de la Forêt de Soignes aiment bien partager leurs expériences. Collègue Willy Van De Velde (Bruxelles Environnement) maintient un blog très intéressant où il a récemment écrit un article sur la défragmentation de la forêt, complété avec ses propre photos sur la thématique: https://sylvabrosella.blogspot.be/2017/06/reconnexions_19.html

10 Mai 2017 – Journée Chantier Ouvert

Le projet OZON a participé au ‘Open Wervendag’ (‘Journée Chantier Ouvert’) le dimanche 7 mai. A peu près 550 visiteurs ont pris l’occasion exclusive, vue que l’ écoduc sera interdit au public. C’était une coopération réussie, entre ingénieurs, guides, forestiers et l’équipe OZON.

26 Avril 2017 – Bon anniversaire!

Aujourd’hui on a fêté l’anniversaire de Yoeri, qui a amené une tarte OZON pour cette occasion.

21 Avril 2017 – Le blaireau de retour en Forêt de Soignes!

© Bruxelles Environnement

Pour la première fois depuis un quart de siècle, un blaireau vivant est observé. L’observation dernière date de 1993. Une caméra de surveillance dans la partie bruxelloise de la forêt a récemment capturée l’image.

La présence est une bonne nouvelle pour le projet LIFE+ OZON. Avec le début de la construction de la clôture à faune, les animaux seront guidés vers les différents passages disponibles tels que écobuses et l’écoduc de Groenendael (en construction). Le blaireau pourra ainsi sûrement traverser la route et avoir accès à plusieurs parties de la forêt.

Plus d’information sur: http://www.environnement.brussels/news/le-blaireau-de-retour-en-foret-de-soignes

19 Avril 2017 – Life+ OZON sur RTBF

Yoeri Bellemans donne une mise à jour du projet Life+ OZON sur Quel Temps / RTBF. Une brève explication sur l’écoduc, les écobuses et la clôture à faune. A partir de ’02:05′: https://www.rtbf.be/auvio/detail_quel-temps?id=2203768

18 Avril 2017 – Début des travaux pour la clôture à faune le long du R0 et de la E411

Maintenant que la réparation et l’aménagement des écotunnels et des écobuses sous le R0 sont terminés, et que la construction de l’écoduc de Groenendael bat son plein, le temps est venu d’entamer l’aménagement d’une clôture à faune sur une longueur de 24 kilomètres. Cette clôture permettra de connecter de nombreuses infrastructures écologiques au-dessus et en dessous des autoroutes qui traversent la Forêt de Soignes. On va ainsi pouvoir reconnecter l’habitat morcelé d’animaux protégés, mais aussi améliorer la sécurité routière pour des dizaines de milliers d’automobilistes.

Clôtures à faune
Les clôtures à faune sont des clôtures spéciales qui sont érigées le long des axes routiers. Yoeri Bellemans, chef de projet Life+ OZON: « Le but est de guider les animaux vers des passages sécurisés tels qu’un écoduc ou un écotunnel, et d’éviter ainsi des situations dangereuses pour les usagers de la route et de réduire les victimes de la circulation. » Les clôtures, qui s’élèvent sur 2 m de haut, sont de type combiné: un grillage grossier dans la partie supérieure et des mailles plus fines dans le bas pour retenir la petite faune. La clôture est partiellement enterrée pour retenir également les animaux qui creusent des terriers. Si des animaux devaient tout de même se retrouver sur l’autoroute, ils peuvent retourner dans la forêt en passant par des ouvertures adaptées aux chevreuils et aux blaireaux.

Les travaux
La clôture à faune sera aménagée sur une longueur de 24 kilomètres le long du R0 et de la E411, à travers la Forêt de Soignes, sur les territoires bruxellois et flamand. Elle sera installée à quelques mètres de la voirie, au bas ou au sommet du talus, ou au niveau de la route. On essaiera de limiter les embarras de circulation en travaillant côté forêt ou à des moments où le trafic est moins dense comme la nuit ou le week-end. Si l’aménagement le requiert, l’accotement sera dégagé de toute la végétation. Les travaux dureront jusqu’au printemps 2018. Le coût total revient à €1.050.393.

10 Avril 2017 – Changement de circulation à la hauteur du chantier écoduc

Le samedi 8 avril a lancé la prochaine phase des travaux sur l’ écoduc de Groenendael. Toute circulation est guidé sur le ring extérieur. Le placement des traverses au-dessus du ring intérieur est proche.