Pourquoi abattons-nous des arbres en Forêt de Soignes : partie 2

Les promeneurs et les cyclistes s’étonnent souvent de voir que des arbres sont prélevés en Forêt de Soignes. Est-ce légal ? Et pourquoi est-ce autorisé ? C’est à ce type de questions que doit répondre Nicolas Bronchain, du département Nature et Forêts.

@Sophie Vercammen

C’est en automne et en hiver, lorsque de nombreuses espèces hibernent, que l’on peut couper des arbres – sous la supervision des gardes-forestiers. Comment détermine-t-on les essences à abattre ?

Des arbres trop nombreux, trop hauts ou menaçant de tomber

Une forêt qui contient trop d’arbres, ça existe. « Là où des arbres poussent trop près les uns des autres, leurs troncs ne peuvent guère s’élargir. En coupant certains arbres, on libère de l’espace pour les autres. Ça peut paraître contradictoire, mais c’est le seul moyen de rendre aux arbres leur plein potentiel de croissance », explique Nicolas Bronchain.

Des arbres de trop grande taille doivent également être prélevés. Non seulement parce qu’ils sont très exposés au vent, mais aussi parce qu’ils empêchent les rayons du soleil d’atteindre les arbres plus jeunes. Une lumière dont ces derniers ont besoin pour croître.

Des arbres malades qui menacent de tomber et qui constituent un danger pour les visiteurs doivent être abattus immédiatement, sauf dans des zones qui sont protégées comme réserve forestière. « Nous devons à tout prix éviter que des arbres ne tombent sur des promeneurs, des cyclistes ou des automobilistes.

Interdit au printemps et en été

Les gardes-forestiers ne coupent pas eux-mêmes les arbres. Ces derniers sont vendus sur pied à des marchands de bois, qui doivent respecter des règles strictes. « Par exemple, pour ne pas déranger les animaux, il est interdit d’abattre des arbres durant la période de nidification (au printemps et en été). » Les entreprises qui transgressent ces règles ne sont plus les bienvenues dans la forêt.