Stagnation de la population de sangliers

La population de sangliers de la Forêt de Soignes est suivie de près depuis 2006. Après un pic en 2008, la population se maintient aujourd’hui à un nombre limité.

everzwijn - sanglierUn sanglier y a été aperçu pour la première fois en novembre 2006 alors que l’espèce avait disparu de la Forêt de Soignes depuis 1917. « Différentes hypothèses expliquent le retour des sangliers dans la Forêt de Soignes », précise Gregory Reinbold de Bruxelles Environnement. « Les populations explosent en Wallonie et en Flandre. À la recherche de territoires, les sangliers ont traversé la Meuse et ont migré vers le nord. C’est ainsi qu’ils se sont retrouvés dans la Forêt de Soignes. Une autre possibilité est qu’un ou plusieurs animaux aient été abandonnés dans le bois ou qu’ils se soient échappés des domaines privés qui bordent la Forêt de Soignes. »

Morts renversés

Depuis 2006, plusieurs sangliers ont été photographiés et filmés dans la Forêt de Soignes. Ils ont laissé des traces à divers endroits. Le nombre total d’observations est de 85 :

  • 22 observations de sangliers vivants
  • 5 sangliers morts renversés
  • 14 photos et vidéos
  • 44 lieux où des traces ont été observées (empreintes de sabots, marres de boue, terre retournée, traces de frottement)

Gregory Reinbold : « Les sangliers sont surtout actifs la nuit, raison pour laquelle il est difficile de les recenser. » Dans la Forêt de Soignes, les gestionnaires utilisent trois méthodes :

  • Les gardes forestiers, les surveillants et les ouvriers forestiers signalent leurs observations de sangliers ou de traces de sangliers.
  • Des pièges photographiques immortalisent les animaux dans les lieux où ils s’alimentent.
  • Les utilisateurs de la Forêt peuvent signaler leurs observations sur le site www.waarnemingen.be.

Prolifiques

En 2008, la population était constituée d’une vingtaine d’individus, mais ce nombre est en forte baisse. « La cause ? Au moins cinq sangliers ont été renversés en 2007, 2008 et 2011 sur l’un des axes qui traversent la Forêt de Soignes. Aujourd’hui, on aperçoit des animaux solitaires de manière sporadique. Mais nous suivons la population de près car les sangliers se reproduisent extrêmement vite. Voilà pourquoi nous surveillons la situation de très près. »

Vous avez aperçu un sanglier ? Transmettez ces informations précieuses à Gregory Reinbold via greinbold[at]environnement.irisnet.be, ou en l’appelant au 02 775 76 42 ou au 0499 866 940.

Découvrez la vidéo d’un sanglier et d’un renard dans la Forêt de Soignes sur le canal Vimeo de Bruxelles Environnement:

Un sanglier et un renard en forêt de Soignes – Een everzwijn en een vos in het Zoniënwoud from Bruxelles Env. – Leefmilieu Brus on Vimeo.