1. Skip to navigation
  2. Skip to featured image
  3. Skip to content
  4. Skip to sidebar




Grand intérêt pour les futures portes d’accès à la Forêt de Soignes

Le dimanche 5 octobre 2014, une trentaine de personnes intéressées ont eu un avant-goût de l’aspect qu’auront bientôt les cinq portes d’accès à la Forêt de Soignes.

FS_tervuren_05_10_14 30_chantier_fr_dynLes trois régions sont confrontées à un grand défi : accueillir chaleureusement les dix mille visiteurs de la Forêt de Soignes, sans endommager les lieux. Dans un futur proche, tous les visiteurs pourront accéder à la forêt via de grandes portes où un accueil chaleureux leur sera réservé. Ces portes seront facilement accessibles en transports en commun et seront reliées entre elles par un réseau récréatif qui fera la joie des randonneurs, des cyclistes, des cavaliers et des amoureux de la nature.

>> Cliquez pour continuer

 

Des archéologues découvrent un espace souterrain sous le prieuré de Groenendaal

C’est en effectuant des recherches dans l’ancien Prieuré des Augustins de Groenendaal que des archéologues ont découvert une pièce souterraine jusqu’alors inconnue. Une étude plus approfondie doit maintenant déterminer quelle était sa fonction au Moyen Âge.

© ODIN / Archeopro

© ODIN / Archeopro

C’est en 1343 que trois chanoines de l’église bruxelloise de Sainte-Gudule fondent le Prieuré des Augustins de Groenendaal. Plusieurs bâtiments témoignent aujourd’hui encore de ce pieux passé : la ferme historique, qui abrite maintenant le Musée de la Forêt Jan Van Ruusbroec, les vestiges de l’église prieurale, l’ancienne remise de style classique et le bâtiment du personnel datant de 1783, qui abrite actuellement des bureaux des autorités flamandes. Et il semble donc bien qu’une autre pièce existait également sous ce site.

>> Cliquez pour continuer

 

Découvrez le nouveau Vues sur Soignes !

ZOZ_HW2014_FR_WEBPendant le second conflit mondial, la Forêt de Soignes regorgeait de bombes aéroportées, torpilles, mines marines, armes antiaériennes, etc. Pour l’occupant allemand, le dépôt de munitions de la forêt représentait la tête de pont du dispositif de ravitaillement armé du front.

>> Cliquez ici pour en savoir plus … et bien plus encore !

 

Le parking de l’étang de la Patte d’Oie s’ouvre à nouveau à la nature

À partir du 26 août, le parking de l’étang de la Patte d’Oie de Groenendaal sera définitivement fermé au trafic. Désormais, les visiteurs peuvent laisser leur véhicule 500 mètres plus loin, sur le parking de la Porte de Groenendaal.

Bosmuseum - Musée de la Forêt Jan Van Ruusbroec Groenendaal

© Anoushka Kuijsters

Le parking de l’étang de la Patte d’Oie est rendu à la nature. Le revêtement a été retiré et de l’herbe a été semée. Les salamandres et les grenouilles de l’étang voisin y trouveront bientôt refuge.

Porte de Groenendaal

Désormais, les visiteurs peuvent se garer sur le parking de la Porte de Groenendaal, à 500 mètres plus loin. Le parking a été réaménagé et considérablement agrandi, afin de pouvoir accueillir encore davantage de visiteurs. Il s’agit de l’une des nombreuses actions pour faire des abords de la gare de Groenendaal et du Musée de la Forêt une porte d’accueil vers la Forêt de Soignes.

>> Cliquez pour continuer

 

A la recherche d’un nom pour l’ecoduc

Le sort en est jeté : le nouvel écoduc du ring de Bruxelles verra le jour en 2017, environ deux kilomètres au sud du pont de Groenendaal, et nous savons à quoi il ressemblera. Il ne manque plus que le nom de cette œuvre d’art. Cherchez avec nous !

Ecoduct LIFE+ OZON

© Witteveen + Bos

L’écoduc constitue le fer de lance du projet LIFE+OZON. Pour ce projet européen, les gestionnaires des forêts des trois régions collaborent avec les gestionnaires de voirie, les communes de Hoeilaart et d’Overijse ainsi que le dé-partement flamand de l’environnement, la nature et l’énergie pour lutter contre la déforestation abusive.

Chevreuils et renards

Steven Vanonckelen, le directeur du projet, explique : « Le lieu du nouvel écoduc a été mûrement réfléchi.

>> Cliquez pour continuer

 

Le rare héron pourpre fait escale en Forêt de Soignes

Un héron pourpre a été répéré cette semaine en Forêt de Soignes. Cet oiseau rare chassait sur le site de l’ancien hippodrome de Groenendaal.

héron pourpre - purperreiger Groenendaal

© Franck Hollander

Comme chaque année, le bénévole Franck Hollander se rend en Forêt de Soignes. Armé de jumelles, il y fait le recensement des oiseaux. Ce lundi 18 août il y remarqua, à son grand étonnement, un héron pourpre. Celui-ci était en train de chasser à l’ancien hippodrome de Groenendaal. Le héron pourpe est bien plus rare que le héron cendré et ne se tient normalement pas en Forêt de Soignes. On le rencontre généralement dans les marécages et jonchères. Cet exemplaire est sans aucun doute un oiseau migrateur en chemin vers l’Afrique de l’ouest où il passera l’hiver.

 

Survolez la Forêt de Soignes !

La série documentaire historique ‘Publiek Geheim’ est parti à la recherche de l’histoire des hippodromes de Groenendaal et Boitsfort. Pour ce reportage la chaîne publique flamande Canvas a fait voler un hélicoptère au dessus de la Forêt de Soignes. Le résultat : des images uniques de la forêt vu du ciel.

 

>> Cliquez ici pour plus d’actualités

Klanten