1. Skip to navigation
  2. Skip to featured image
  3. Skip to content
  4. Skip to sidebar




Ecureuil exotique : appel à vigilance

La Hulpe Nature fait appel à la vigilance des amoureux de la nature pour répérer l’écureuil fauve, une espèce originaire des Etats Unis.

© Rafael Pauwels

© Rafael Pauwels

Des gardes forestiers et naturalistes ont répéré l’espèce à plusieurs reprises en décembre 2014 aux alentours de la Forêt de Soignes, notamment dans le Domaine Solvay et à La Hulpe. Renaud Delfosse de La Hulpe Nature: “Nous sommes quasiment certains qu’il s’agît de plusieurs exemplaires. Ces espèces peuvent facilement fonder une population invasive, ce qui réprésente une menace pour l’écureuil roux, l’espèce européenne. Là ou elles se sont implantées, en Angleterre principalement et dans le Nord de l’Italie, l’écureuil roux a quasiment disparu.

La Hulpe Nature demande à tout un chacun d’être vigilant et de rapporter toute observation de l’écureuil exotique, de préférence acompagnée d’une photo, via le système d’alerte sur les espèces invasives de Natagora.

Cliquez ici pour en savoir plus sur l’appel de La Hulpe Nature et plus d’infos sur l’écureuil exotique. 

 

Des cheveux de glace détectés dans la forêt

À l’aube du mardi 6 janvier, Ralph Verbiest de Tervuren a été témoin d’un phénomène rare et éphémère dans la Forêt de Soignes : des cheveux de glace, ou encore la chevelure de glace.

© Ronaldhuizer

© Ronaldhuizer

Il s’agit de filaments très fins qui ne surgissent que dans des conditions exceptionnelles : la nuit par temps de gel modéré, dont la température équivaut à quatre degrés en dessous de zéro environ, et uniquement dans des endroits où l’humidité est de 100 pour cent. Ce qui plus est, les cheveux de glace se manifestent seulement sur les branches mortes de hêtres et de chênes atteints d’une moisissure.

La chevelure de glace est extrêmement fragile ; au moindre contact et aux premiers rayons de soleil, elle se liquéfie. Si on veut observer le phénomène, il faut donc se lever de bonne heure.

Cliquez ici pour en savoir plus sur la création exacte de la chevelure de glace.
Plus de photos sur la chevelure de glace sont disponibles sur la page facebook de Ralph Verbiest.

 

Un treillis écologique permet aux animaux de traverser la voie ferrée en toute sécurité

Un nouveau treillis écologique sécurise la ligne de chemin de fer Bruxelles-Luxembourg qui traverse la Forêt de Soignes et guide chevreuils, martres et amphibiens vers l’écoduc. Ils peuvent y franchir les voies ferrées en toute sécurité.

Ecoraster LIFE+ OZONDepuis 2012, un écoduc relie à nouveau deux parcelles de la Forêt de Soignes, traversée par la ligne de chemin de fer L161. Un treillis écologique avait déjà été aménagé à l’époque dans la partie bruxelloise de la forêt. Depuis fin 2014, un treillis a également été installé dans la région flamande jusqu’à la gare de Groenendaal. De ce fait, les animaux de la forêt ne traversent plus la voie ferrée que via l’écoduc, ce qui permettra de diminuer le nombre de victimes de la circulation.

Treillis écologiques ?

>> Cliquez pour continuer

 

Grand intérêt pour la Forêt de Soignes dans les médias

La Libre Belgique, Bel RTL, Knack, De Standaard, Le Soir, La DH, VRT Nieuws, Het Nieuwsblad, Metro, on ne compte plus les médias qui se sont intéressés le mois dernier à la Forêt de Soignes.

ZOZ_HW2014_FR_WEBLes médias se sont surtout intéressés à la reconnaissance imminente de la Forêt de Soignes au patrimoine de l’Unesco. Tous les médias, ou à peu près, y ont consacré un reportage.

>> Cliquez pour continuer

 

Le comité de concertation cherche l’inspiration à Bosland

Le mercredi 26 novembre, le comité de concertation de la Forêt de Soignes s’est rendu en Campine limbourgeoise pour une visite du projet Bosland. Axé sur la nature, il réunit plusieurs intervenants qui unissent leurs forces pour renforcer la nature exceptionnelle et la rendre accessible à tous. Le comité de concertation de la Forêt de Soignes, reconnaissant l’intérêt du projet, voulait en savoir plus lors d’un rencontre avec les ‘Boslanders’.

Bosland - comité de concertation Forêt de Soignes

Le comité de concertation Forêt de Soignes à Bosland © Jan Mosselmans

Le comité de concertation de la Forêt de Soignes est composé de représentants des trois régions, des provinces concernées et des communes côtoyant la forêt. Il est chargé d’harmoniser, du mieux possible, toutes les initiatives prises au sein de la Forêt de Soignes.

>> Cliquez pour continuer

La Forêt de Soignes à deux doigts de décrocher une reconnaissance au patrimoine mondial

Si cela ne tenait qu’aux trois régions belges, des parties de la Forêt de Soignes pourraient bientôt être reconnues au patrimoine mondial de l’Unesco. L’organisme entend en effet ajouter à sa liste un réseau européen de hêtraies intactes. Les trois régions ont posé une candidature conjointe pour la Forêt de Soignes.Zonienwoud copy_web

L’Unesco a déjà reconnu d’authentiques hêtraies dans les Carpates et en Allemagne. Pour continuer à étendre le réseau, les chercheurs ont examiné quelles hêtraies européennes pourraient entrer au patrimoine mondial. Leur choix s’est porté sur la Forêt de Soignes et 36 autres hêtraies. Les pays dans lesquels l’Unesco a sélectionné une forêt doivent indiquer d’ici la fin octobre s’ils souhaitent bénéficier d’une reconnaissance. C’est pourquoi les trois régions belges ont signé une déclaration d’intention dans laquelle elles présentent leurs projets d’avenir pour la Forêt de Soignes. L’Unesco établira une liste définitive de candidats début 2015. La décision finale sera seulement rendue en 2017. Dans l’intervalle, les régions belges se concertent pour voir comment elles peuvent favoriser une reconnaissance de l’ensemble de la Forêt de Soignes au patrimoine mondial en se basant sur des critères culturels et naturels.

Pour en savoir plus sur les hêtraies protégées, rendez-vous sur le site de l’Unesco.

Grand intérêt pour les futures portes d’accès à la Forêt de Soignes

Le dimanche 5 octobre 2014, une trentaine de personnes intéressées ont eu un avant-goût de l’aspect qu’auront bientôt les cinq portes d’accès à la Forêt de Soignes.

FS_tervuren_05_10_14 30_chantier_fr_dynLes trois régions sont confrontées à un grand défi : accueillir chaleureusement les dizaines de milliers de visiteurs de la Forêt de Soignes, sans endommager les lieux. Dans un futur proche, tous les visiteurs pourront accéder à la forêt via de grandes portes où un accueil chaleureux leur sera réservé. Ces portes seront facilement accessibles en transports en commun et seront reliées entre elles par un réseau récréatif qui fera la joie des randonneurs, des cyclistes, des cavaliers et des amoureux de la nature.

>> Cliquez pour continuer

 

Des archéologues découvrent un espace souterrain sous le prieuré de Groenendaal

C’est en effectuant des recherches dans l’ancien Prieuré des Augustins de Groenendaal que des archéologues ont découvert une pièce souterraine jusqu’alors inconnue. Une étude plus approfondie doit maintenant déterminer quelle était sa fonction au Moyen Âge.

© ODIN / Archeopro

© ODIN / Archeopro

C’est en 1343 que trois chanoines de l’église bruxelloise de Sainte-Gudule fondent le Prieuré des Augustins de Groenendaal. Plusieurs bâtiments témoignent aujourd’hui encore de ce pieux passé : la ferme historique, qui abrite maintenant le Musée de la Forêt Jan Van Ruusbroec, les vestiges de l’église prieurale, l’ancienne remise de style classique et le bâtiment du personnel datant de 1783, qui abrite actuellement des bureaux des autorités flamandes. Et il semble donc bien qu’une autre pièce existait également sous ce site. >> Cliquez pour continuer

A la recherche d’un nom pour l’ecoduc

Le sort en est jeté : le nouvel écoduc du ring de Bruxelles verra le jour en 2017, environ deux kilomètres au sud du pont de Groenendaal, et nous savons à quoi il ressemblera. Il ne manque plus que le nom de cette œuvre d’art. Cherchez avec nous !

Ecoduct LIFE+ OZON

© Witteveen + Bos

L’écoduc constitue le fer de lance du projet LIFE+OZON. Pour ce projet européen, les gestionnaires des forêts des trois régions collaborent avec les gestionnaires de voirie, les communes de Hoeilaart et d’Overijse ainsi que le dé-partement flamand de l’environnement, la nature et l’énergie pour lutter contre la déforestation abusive.

Chevreuils et renards

Steven Vanonckelen, le directeur du projet, explique : « Le lieu du nouvel écoduc a été mûrement réfléchi. >> Cliquez pour continuer

Survolez la Forêt de Soignes !

La série documentaire historique ‘Publiek Geheim’ est parti à la recherche de l’histoire des hippodromes de Groenendaal et Boitsfort. Pour ce reportage la chaîne publique flamande Canvas a fait voler un hélicoptère au dessus de la Forêt de Soignes. Le résultat : des images uniques de la forêt vu du ciel.

>> Cliquez ici pour plus d’actualités

Klanten